Le banc adverse fait la différence


Publié le 27 novembre 2006 10:21 - Dans :

Le match de ce week end s’annonçait difficile contre une équipe de l’ASPTT CLERMONT ayant un groupe complet et d’expérience. Les Issoiriennes affichaient un effectif incomplet, c’est avec un groupe de six joueuses plus Julie ROUX qui revient de blessure après quinze jours d’absence que les filles vont se déplacer.

Le début du match va être à l’avantage de l’ASPTT qui mène rapidement 5-1. Les filles vont se reprendre et faire jeu égal malgré le déficit de taille et de physique. Elles vont même réussir à prendre un avantage de quatre points à la fin du premier quart. (19-15)

Les Issoiriennes continuent à défendre efficacement, offensivement trouvent de bonnes relations extérieures-intérieures avec Laetitia BERTIN à la finition et réussissent à placer sur certaines séquences du jeu rapide. Le score va évoluer favorablement aux Issoiriennes qui vont compter jusqu’à 12 points d’avance. Par contre les trois fautes de sa meneuse Emilie REDON va vite poser un problème, Isabelle Pomel étant obligée de prendre un poste de jeu qui n’est pas le sien (ce qu’elle va faire du mieux possible) à cause des absences des deux autres meneuses Amélie SAVIGNAC (malade) et Adeline OLLIER (entorse). Les filles gardent quand même huit points d’avances. (34-26)

Au retour des vestiaires, les Clermontoises vont revenir dans le match avec une défense de zone sur laquelle les Issoiriennes n’arrivent plus à marquer. Le collectif offensif est absent et la quatrième faute d’Emilie REDON va peser lourd. Les seuls points seront marqués sur des actions individuelles. (42-44)

Dans le dernier quart, les clermontoises essayent de tuer le match en proposant une zone presse sur laquelle les filles ne perdent pas de ballon mais lâchent beaucoup d’énergie. Le score monte à plus six en faveur des locales. Malgré la fatigue, les Issoiriennes arrivent à égaliser à 48-48. Menées de deux points à 40 secondes de la fin mais sans la possession, les filles tentent le tout pour le tout mais les clermontoises ne tremblent pas sur la ligne des lancers. (50-56)

Les filles peuvent être déçues de ce résultat mais n’ont rien à se reprocher sur ce match qui s’est joué sur des détails, le banc adverse aura fait la différence.

ASPTT CLERMONT bat ISSOIRE 56 à 50 (15-19, 11-15, 18-8, 12-8).

Les points : Céline PRAZAK ( 5 ) Julie ROUX ( 2 ) Françoise ROSSI ( 5 ) Marion ROCACHER ( 5 ) Laetitia BERTIN ( 18 ) Emilie REDON ( 8 ) Isabelle POMEL ( 7 )

Les commentaires sont fermés.