L’histoire du club

Issue de recherches à l’USI, auprès de Georges CHEVALIER et des rares documents existants avant les années 1980, cette rubrique est basée sur les documents en ma possession et sur ma mémoire. Je remercie par avance toutes les personnes voulant bien m’apporter des renseignements complémentaires, mais aussi me signaler toute erreur ou omission.

Patrick LEFEBVRE

De 1930 à 1976

Du début aux années 70

Introduit en 1930, le basket à ISSOIRE se pratiquait à cette époque sur un terrain en terre au centre du bourg, sur la place de la Montagne, pas loin du kiosque à musique et de la gendarmerie ! Par la suite, les licenciés émigrèrent au Stade Albert Buisson sur un terrain en goudron plus adapté à la pratique.

Le niveau des équipes de l’époque se cantonnait au championnat départemental ou régional, sans laisser de traces marquantes dans les palmarès.

Mais au début des années 1960, l’arrivée de plusieurs joueurs de talents à l’usine CEGEDUR et à l’EPID (Ecole Professionnelle de Dessin Industriel), combinée à la participation de valeureux Issoiriens, se traduisait par la naissance d’une redoutable formation masculine qui décrochait en 1966 le titre de championne d’Auvergne de Promotion d’excellence, et la montée en Excellence l’année suivante. Hélas, la mutation professionnelle des deux meilleurs joueurs mettait un terme pour très longtemps à la présence du basket  au plus haut niveau régional.

Le basket Issoirien continua son bonhomme de chemin jusqu’au milieu des années 1970, date à laquelle le Président de l’époque transféra le club dans la petite commune du BREUIL SUR COUZE à 10 Kms au sud. Pourtant la municipalité de l’époque avait fait un beau cadeau aux basketteurs et basketteuses avec la construction du gymnase de Murat, à coté du lycée du même nom.

De 1977 à 1993

La Reconstruction

Une poignée de passionnés allait relancer le club dès 1977 avec la création de deux équipes seniores et d’une équipe de poussines en repartant du plus bas niveau départemental. Sous l’impulsion d’Annie GAY, de Daniel LETHUAIRE, et de Gérard et Anne-Marie TORD, des structures administratives et sportives se mettaient en place progressivement, avec pour but principal le recrutement et la formation de jeunes licenciés garçons et filles.

Doté de dirigeants dévoués et organisés, l’USI Basket commençait à gravir les échelons et voyait ses équipes fanions récolter des titres et des montées dans les basses catégories départementales (Première série, Promotion d’honneur, Honneur, Promotion d’excellence). De nombreuses équipes de jeunes faisaient leurs premiers pas en championnat départemental FFBB ou UFOLEP.

Le staff technique et le cercle des dirigeants s’élargissaient avec l’arrivée de Georges CROUZET, de Michel CLAUZADE, de Patrick et Chantal LEFEBVRE, Georges et Michelle BARBERIS, et de bien d’autres encore.

En 1985 était crée la première Ecole de Basket pour les enfants de six à neuf ans, sous l’autorité d’Anne-Marie TORD et Jacqueline PESEK, avec 25 gamins présents sur la première photo. Plusieurs membres de l’équipe masculine actuelle sont issus de cette structure de formation.

La construction du Gymnase du Pré Rond, partagé avec le Hand et le Volley, permettait d’augmenter le nombre des entraînements et de faire progresser le niveau technique de toutes les équipes. Traduction immédiate avec la montée des seniors garçons en honneur régional, après une vingtaine d’année de disette et la création d’équipes réserves 2 et 3.

En mai 1988, le Président Georges EUDES quittait le club en raison d’une mutation professionnelle et laissait son fauteuil à Michel POMEL, qui allait l’occuper une quinzaine d’années. Une nouvelle page du club commençait. Le tandem Michel POMEL – Patrick LEFEBVRE, assisté d’un bureau compétent et réactif entamait l’ascension jusqu’à la Nationale. Cette année là par exemple, les filles de Georges CROUZET accédaient à l’Excellence Départementale en terminant invaincues, et les garçons se hissaient en Promotion d’Excellence régionale.

En avril 1989, les poussins décrochaient le premier titre d’une équipe de jeunes du club en devenant champions du Puy de Dôme Honneur, à l’occasion du premier match officiel joué au Gymnase honoré et Jean FLEURY à CLERMONT-FERRAND.

Les filles renouvelaient leur performance de l’année précédente et accédaient elles aussi au niveau régional. L’USI comptait à cette date 150 licenciés répartis dans 13 équipes, dont huit de jeunes. Certains de ces jeunes se voyaient sélectionnés dans les équipes du PUY DE DÔME benjamines ou d’AUVERGNE Minimes.

En 1991, la vie des basketteurs Issoiriens changeait du tout au tout avec l’inauguration du gymnase Fernand Counil qui permettait de disposer enfin de tribunes et d’un confort de fonctionnement immédiatement apprécié, même si le revêtement de sol se révélait par trop abrasif pour les ballons et les chaussures. Conséquence les garçons, avec une équipe renouvelée (Jean-François MATHIEU, Javier BALANA, Manuel LOPEZ, José GOMES, Bruno CHALOPIN étaient arrivés) accédaient de nouveau à la promotion d’excellence régionale, rejoignant ainsi les filles.

L’année suivante, renforcée par Christian GARREAU, l’équipe garçons devenait championne d’Auvergne de Promotion d’excellence et accédait au plus niveau régional en septembre 1993 pour la deuxième fois de son histoire, mais cette fois l’aventure avait une suite. Le club comptait 240 licenciés pour 19 équipes et Isabelle MERZEREAU rejoignait le club et l’équipe filles.

De 1994 à 1999

La Transition

En 1994, les filles rejoignaient logiquement les garçons en Excellence Auvergne, avec une équipe composée en majorité de joueuses issues du sérail. Ce n’était plus le cas chez les garçons qui n’en comptaient que trois (Thierry FERRAND, Martial GORCE, Christophe POMEL). Par contre, les effectifs atteignaient leur maximum historique, avec 252 licenciés répartis dans 21 équipes.

Il fallait choisir entre le quantitatif et le qualitatif, entre le recrutement externe et l’intégration des jeunes issus de la formation interne à l’USI. Une politique à moyen terme, basée sur l’intégration des jeunes et la limitation du nombre des équipes était alors décidée à cette époque.

Bonne nouvelle pour les basketteurs locaux avec l’installation pendant l’été d’un Taraflex au gymnase Fernand Counil à la place du goudron abrasif du départ.

Fabien POMEL, Eric LEFEBVRE et Wilfried BURGUIN (tous cadets) intégraient en cours d’année l’équipe une masculine mal en point, et qui allait descendre en promotion en fin de saison décimée par les blessures des joueurs majeurs. Chez les filles, l’arrivée surprise à ISSOIRE d’une américaine, Kathleen RAYNAUD, renforçait un potentiel déjà confortable. Après beaucoup d’efforts estivaux déployés par Michel POMEL et Patrick LEFEBVRE, la naturalisation était obtenue en octobre et Kathleen pouvait intégrer la formation issoirienne, accompagnée des 193 centimètres et du talent de Gaëlle REBOURG.

La saison 1995 / 1996 allait être brillante. Les filles terminaient deuxièmes en excellence derrière le SCAB 2 et les garçons terminaient invaincus et remontaient illico en excellence. Ils avaient même le plaisir de se hisser en finale de la Coupe du Puy de Dôme, face au Stade Clermontois (NM 2), et étaient logiquement battus 118 à 95. Cette année là avait vu l’arrivée de Michäel POMEL et de Julien MONGHAL dans l’effectif.

L’année suivante devait être celle des filles. Nathalie LETHUAIRE revenait au club de ses débuts et le nouveau manager Alain BEZIAUD disposait d’une équipe terriblement compétitive et expérimentée, composée de Virginie CHARRIER-RIBEYRE, Kathleen RAYNAUD, Catherine AMBLARD, Laure CHAMBON, Françoise ROUSSEL, Isabelle ROSSI-POMEL, Isabelle MERZEREAU, Gaëlle REBOURG, Caroline DUCREUX, Nathalie LETHUAIRE.

Résultat : avec 20 victoires pour 2 défaites dans la saison, un titre de championne d’Auvergne et  une accession en Nationale 3 féminine, une première pour le club de la cité de l’aluminium. Dans le même temps les cadets et les poussins ramenaient les deux premiers titres de champion d’Auvergne chez les jeunes.

La saison 1997/1998 sera celle de la déception avec la descente immédiate des filles malgré le recrutement de Marie-Pierre POUGET et Sylvie PROVENCHERE. Trop justes physiquement et manquant d’expérience à ce niveau, les Issoiriennes finissaient la saison dans le peloton des reléguables, sans jamais avoir donné l’impression de pouvoir accrocher le niveau. En cours de saison Cathy FAURE avait remplacé Alain BEZIAUD.

Chez les garçons, une page se tournait avec le départ de Bruno CHALOPIN et José GOMES et l’arrivée du talentueux  Romain LHOSTE (encore cadet) et de Franck BOUILLARD. En cours de saison, le cadet Bruno LEFEBVRE faisait également des apparitions de plus en plus fréquentes et remarquées. L’équipe finira cinquième en excellence, laissant apparaître un potentiel à exploiter.

Les cadets se faisaient remarquer en finissant vices champions d’Auvergne, mais surtout en atteignant les 32 èmes de finale de la Coupe de France (défaite 92 à 61 contre la CHORALE DE ROANNE).

L’exercice suivant (1998 / 1999) commençait par des mouvements qui allaient s’avérer décisifs pour le sort des équipes fanions. Chez les filles cinq éléments quittaient le club (Nathalie LETHUAIRE, Isabelle MERZEREAU, Marie-Pierre POUGET, Sylvie PROVENCHERE et Françoise ROUSSEL), alors que chez les hommes on notait l’arrivée de Yannick SAUGERE et surtout celle de Franck BESTOSO pour prendre l’équipe première en charge. D’entrée cette équipe perdait Franck BOUILLARD pour toute la saison sur blessure grave.

Le bilan de la saison était donc mitigé avec la belle troisième place des garçons en excellence, mais hélas l’inéluctable descente des filles en Promotion d’Excellence, le deuxième titre de champion d’Auvergne des cadets en 3ans et la place de finaliste des cadettes. On notait également des montées pour l’équipe 2 filles et la « trois » garçons.

Avec l’an 2000 en point de mire, la saison qui s’annonçait voyait l’USI BASKET figurer dans les favoris pour la montée en NM3 en compagnie de l’ASPTT et de CHAMALIERES.

Mais la saison commençait tragiquement avec le décès accidentel d’Aurélie BARD, plongeant le club dans l’affliction, mais pas dans la résignation.

En cinq ans, l’équipe une garçons avait considérablement changé de visage, avec les retraits de joueurs historiques (Thierry FERRAND, Martial GORCE, Christophe POMEL et Javier BALANA), le seul Jean-François MATHIEU restant dans l’effectif au milieu d’une noria de jeunes talents formés au club, les derniers arrivés étant Mathieu ERIC et Sébastien CODRON.

Vingt deux journées plus tard, avec vingt deux succès cette formation devenait championne d’Auvergne et assurait sa montée en NM3, l’objectif du Président POMEL était atteint. Pour mémoire, cette talentueuse et vaillante phalange était composée de : Jean François MATHIEU ( 35 ans), Fabien POMEL (23 ans), Eric LEFEBVRE (22ans), Michäel POMEL (21 ans), Yannick SAUGERE (21 ans), Julien MONGHAL (21 ans), Romain LHOSTE (20 ans), Mathieu ERIC (20 ans), Bruno LEFEBVRE (19 ans) et Sébastien CODRON (19 ans).

Chez les filles, place aux jeunes également avec l’arrivée des cadettes en équipe fanion : Lucie BARD, Céline COSTE, Julie COSTELLA, Emilie REDON rejoignaient les « anciennes »  Isabelle POMEL, Virginie RIBEYRE, Cécile TORD, Laure CHAMBON, Cécile TOMASZYK, etc. L’entraînement et le coaching étant confié à Laurent BOURRASSET. L’amalgame se faisait bien et les filles assuraient leur maintien en promotion d’excellence dans cette saison de reconstruction.

Côté effectif, on relevait un certain effritement avec seulement 200 licenciés, la concurrence des autres sports de ballons se faisant sentir de plus en plus fortement, l’USI hand-ball accédant également à la N3 cette saison.

De 2000 à 2017

Les temps modernes

La première saison en NM3 s’annonçait périlleuse, le club décidait de faire confiance aux acteurs de la montée, le seul François BRAUD (CHAMALIERES) ayant accepté de venir se joindre à l’aventure. Inutile de préciser que les pronostics des « Cassandres » auvergnats promettaient un retour rapide en Excellence à cette formation inexpérimentée. Les premières rencontres donnaient raison aux pessimistes avec deux grosses défaites (- 37 à TROYES et – 22 à domicile contre LAGNIEU), mais une première victoire de 32 points à CUSSET 88 / 56 lançait la marche en avant des Issoiriens. Il leur avait fallu trois matchs pour élever leur niveau de jeu.

La saison se conclura en mai avec un huitième place synonyme de maintien et un bilan équilibré de 11 victoires pour 11 défaites, et un billet pour une deuxième saison en national pour l’équipe de Franck BESTOSO.

Bonne saison également pour les filles de Laurent BOURRASSET qui décrochent leur billet pour l’Excellence, avec une deuxième place au classement. L’opération rajeunissement (débuts réussis de Françoise ROSSI) avait été réussie et l’USI BASKET retrouvait l’élite régionale 3 ans après sa descente rapide.

Des finances saines, un effectif stable, les benjamines et les cadets troisièmes du championnat d’auvergne : la saison 2000 / 2001 resterait un succès.

L’année suivante s’annonçait assez bien sportivement avec un bon recrutement chez les garçons (Guillaume DERVAUX et Julien LESCURE) pour apporter des centimètres et de l’expérience, et chez les filles (Laure BORIE et  Clarisse MEGE).

La saison commençait avec un événement à Fernand Counil avec la réception de l’équipe nationale du QATAR, en préparation à VICHY pour les éliminatoires du championnat du monde. Le QATAR gagnait 69 à 65 après une rencontre acharnée et enthousiasmante.

La réforme des championnats nationaux permettait l’arrivée des étrangers dans la NM2 et la NM3, ce point de règlement n’était pas fait pour arranger les affaires locales, certains de leurs adversaires en profitant pour se renforcer sérieusement.

Pourtant le championnat démarrait sur les chapeaux de roue pour les BESTOSO boys qui à la trêve de Noël étaient invaincus (9 sur 9) et avaient disputés un sixième tour de Coupe de France contre AUTUN, alors deuxième en nationale 1 (défaite 103 à 121).

Stoppés dans leur élan par la quarantaine pour cause de méningite en Auvergne, ils concédaient 2 défaites successives (BEAUMARCHAIS et DECINES), avant de plier en fin de saison face à AIX LES BAINS et son américain, intenable à ce niveau. Bilan final, une deuxième place avec 16 victoires et 6 défaites.

Engagées dans la course au maintien les filles de Laurent BOURRASSET ont du attendre la dernière journée pour être fixée sur leur sort, avec une neuvième place gagnante grâce à un goal-average positif et à des victoires à l’extérieur (St Georges et Cantalienne) qui ont pesé lourd en fin d’année.

Chez les jeunes les benjamines étaient championnes d’auvergne en honneur, les minimes filles finalistes ainsi que les cadets.

A l’Assemblée Générale du club, Bertrand BARRAUD, adjoint aux Sports, annonçait le remplacement du Taraflex de Fernand Counil, défectueux depuis son installation, par un nouveau matériau.

La saison 2002 / 2003, dans un gymnase rénové s’annonçait sous de bons auspices, mais dans un enthousiasme raisonné, du fait des mouvements divers dans les équipes.

François BRAUD et Julien LESCURE nommés en région parisienne quittaient le club à regret, tandis que Yannick SAUGERE s’en allait rejoindre son frère à l’ALEM. Ils étaient remplacés par Olivier IMBERDIS (ex ASPTT) et trois cadets prometteurs : Yann LANCE, Nicolas MATHIEU et Ange François COSTELLA. Sur le papier l’équipe apparaissait moins forte.

Pourtant, après huit rencontres elle était encore invaincue et en route pour la N2. une soirée de cauchemar contre TAIN TOURNON et les Issoiriens perdaient leur invincibilité, mais surtout Romain LHOSTE suspendu jusqu’à examen de son dossier. Une nouvelle défaite à ROCHE LA MOLIERE suivra, avant de baisser pavillon à AUBENAS dans une ambiance spéciale. En tête néanmoins jusqu’à vingtième journée, la défaite à TAIN sonnera le glas des espoirs des camarades d’Eric LEFEBVRE qui termineront troisièmes, à un match de la montée.

Du côté des filles, le scénario était quasiment identique à celui de l’année précédente, avec un maintien en excellence arraché au cours de l’avant dernière journée à AUBIERE, grâce à une combativité sans faille.

Les cadets, complets et solidaires décrochaient cette année là un titre de champion d’Auvergne, uns spécialité issoirienne depuis quelques années.

L’Assemblée Générale du club au mois de juin était placée sous le signe de l’émotion avec les passations de témoin entre Michel POMEL et Patrick LEFEBVRE au poste de Président, et le départ de Franck BESTOSO pour raisons professionnelles.

La saison suivante s’annonçait intéressante tant à cause du remplacement de Franck BESTOSO par Gérard SAVIGNOL, que de la composition de la poule avec les ogres OULLINS, MONTBRISON ET ALEM auteurs d’un recrutement canon.

L’USI perdait Guillaume DERVAUX (ALEM) et Fabien POMEL (études à PARIS), mais recrutait Anthony PITAUD (espoirs JA VICHY) et Nicolas MONTELION (ASPTT). Pourtant la saison débutait comme chaque fois par un départ canon (5 victoires), avant deux coups d’arrêt à MONTBRISON et OULLINS. Pendant ce temps les filles se qualifiaient pour la Pré nationale à la fin de la première phase, et pouvaient envisager avec le sourire une fin de saison moins stressante que les années précédentes. Le résultat sera au niveau avec une sixième place du championnat de pré nationale avec 6 victoires et 8 défaites.

MONTBRISON confirmera sa suprématie en l’emportant à ISSOIRE 69 à 67, mais les Issoiriens prendront leur revanche sur OULLINS 79 à 73, avant de terminer une nouvelle fois à la troisième place du classement avec 17 victoires et 5 défaites.

Grosse saison chez les jeunes avec le titre de championnes d’Auvergne des Minimes filles (avec sept joueuses toute la saison) et la deuxième place  des Minimes garçons et des Benjamins.

SAISON 2004-2005

L’exercice suivant toujours avec Gérard SAVIGNOL connaîtra le même épilogue, mais les observateurs noteront que les Issoiriens ont réalisé leur plus belle saison en Nationale 3, avec 18 victoires pour 4 défaites, et une nouvelle deuxième place des plus frustrantes.

Les arrivées de Mathieu VINCENT, ailier dynamique et adroit, et de Jean DAMAY, intérieur solide, apportaient un plus évident à une formation qui s’avérait très complète, quoique toujours en déficit de taille.

La lutte au couteau avec la CRO LYON et OULLINS se terminera à l’avantage des gars du plateau, chaque équipe l’ayant d’ailleurs emporté chez l’autre sur le même écart (9 points).

Du côté des Issoiriens, on regrettera sans doute longtemps la défaite de 5 points à LONS LE SAULNIER, pour le compte de la dernière journée des matchs aller, et on a pris conscience de la nécessité absolue de gérer le goal-average général et particulier.

L’équipe réserve, coachée par Franck BESTOSO, obtiendra sa montée en régionale 2, après une fin de saison en boulet de canon, conclue par le titre de champion d’Auvergne honneur arraché au forceps face à son homologue de BEAUMONT.

Pour ne pas être en reste, la Trois de Martial GORCE, gagnera également une place au niveau supérieur (Excellence Département), après une saison en tout point remarquable.

Les Filles, toujours sous la houlette de Laurent BOURRASSET, se sont une nouvelle fois qualifiées pour le championnat Prénational à la fin de la première phase, assurant donc rapidement leur maintien au plus haut niveau de la Ligue.

Le retour au club d’Elodie MATHIEU et la présence de Laetitia BERTIN conduisaient notre équipe à une bonne place en milieu de tableau.

Désireux de franchir un palier, les dirigeants de l’USI Basket réfléchissaient depuis quelques années à la création d’une équipe Minimes garçons en championnat de France. Ce projet s’est réalisé cette année et fut un plein succès à la fois sportif et relationnel. Entraînés et managés par Romain LHOSTE, nos jeunes basketteurs ont visité les Pyrénées (AUCH, PAU-ORTHEZ, TARBES, TOULOUGES) et ramenés de bons résultats, beaucoup de souvenirs et de l’expérience. L’engagement sera renouvelé la saison prochaine en espérant une aide financière de la Mairie.

Enfin, chez les autres équipes de jeunes, les benjamines, les benjamins et les cadettes se sont mises en évidence en participant aux phases finales du championnat d’Auvergne excellence.

Voilà pour les résultats sportifs de cette saison, laquelle au delà de la création du présent site INTERNET, très apprécié des visiteurs, resteront des anecdotes insignifiantes, face aux épreuves que le destin nous réserve.

Car il y avait au club un garçon qui suivait tous ces résultats avec une attention toute particulière. Connu et apprécié de tous, entretenant des liens d’amitié étroits avec les membres du bureau, et beaucoup de joueurs et joueuses qu’il avait vus grandir, Jean Marc ALBISSON luttait depuis quelques années contre la maladie qui l’a emporté.

Après des dernières semaines très éprouvantes pour lui et tous ses proches, Jean Marc a cessé son combat le samedi 25 juin 2005.

L’église du petit bourg de LORLANGES dans la Haute Loire était bien trop petite lorsque nous l’avons accompagné à sa dernière demeure dans la touffeur de cet après-midi du 27 juin, avec dans la tête une formidable impression d’injustice, car à 42 ans il lui restait tellement de belles choses à voir et à faire.

Comme nous tous, il voulait cette montée en N2. On essaiera de lui offrir la saison prochaine.

SAISON 2005-2006

Encore une année sportive riche en émotions diverses et en changements importants, en particulier en juin 2006.

En Nationale 3, l’USI réussit un recrutement des plus ambitieux avec les arrivées deRafaël LOPEZ, premier double mètre à évoluer à ISSOIRE depuis Jean-Marie MOLET dans les années 90, et Sébastien SALVIS en provenance des cadets du Stade Clermontois. La composition géographique de la poule fit par contre faire la grimace d’entrée, avec une dominante au sud très marquée (LORGUES, LA LONDE MONTELIMAR, SORGUES), et la Corse (PORTO VECCHIO) en prime. Une fois de plus, les Issoiriens termineront à la deuxième place, battus par les vauclusiens de SORGUES, aux moyens surdimensionnés pour la N3, championnat dans lequel l’amateurisme s’efface de plus en plus souvent.

Ce résultat laissera des traces avec le départ de Rafaël LOPEZ pour ANDREZIEUX (N2), de Mathieu VINCENT et l’arrêt de Gérard SAVIGNOL en sa qualité de Manager.

Les autres équipes seniores enregistreront des résultats plus que satisfaisants avec un  maintien au goal-average en Régionale 1 pour les filles de Laurent BOURRASSET avec une huitième place (10 victoires et 12 défaites), un maintien aisé également pour les réservistes garçons en Régionale 2 (sixième place avec 12 victoires, 10 défaites). La bonne surprise venait de la « Trois » de Martial GORCE qui terminait première de sa poule d’excellence départementale et accédait à la Régionale 3, après une saison remarquable. Cette formation remportait même sur le terrain la finale face à ROYAT, mais devait laisser le titre sur tapis vert.

En dehors de ces différents bons résultats, le cœur des supporters battait également au rythme des exploits des Minimes Garçons en championnat de France. Après une brillante première phase, les jeunes entraînés par Romain LHOSTE et Mathieu ERIC accédaient au groupe A et terminaient deuxièmes de leur poule après avoir fait trembler 2 fois le leader, l’ASPTT TOULON, futur demi-finaliste. Revers de la médaille, certains de ses membres repérés par des clubs huppés risquent de quitter le club la saison suivante.

Du côté des autres équipes de jeunes, bon comportement des cadets (sixièmes), des minimes filles (huitièmes) et des benjamins (cinquièmes) en championnat d’Auvergne. En championnat de Puy de Dôme, les minimes garçons 2 sont huitièmes en excellence, les minimes filles huitièmes en honneur, les poussins cinquièmes en promotion d’excellence et les poussines septièmes en promotion d’excellence.

Autre signe encourageant, la revitalisation de l’Ecole de basket grâce à l’investissement de Sylvie MOIROUX et des parents qui la secondent. Car il faut encore rappeler que 5 des titulaires de la Nationale 3 sont issus de la formation locale dans les années 80.

La situation du club est saine malgré le surcoût du déplacement en Corse (plus de 5000 le week-end !), grâce à l’investissement de la Commission Sponsors, des membres de la Commission Animation et bien sûr de l’aide de la Municipalité.

Il faut signaler la mise en route la saison prochaine de la nouvelle Charte de l’Arbitrage dont la philosophie résumée est : il faut un arbitre dans le club pour chaque équipe qui évolue dans un championnat arbitré. Sera t-elle plus efficace que la précédente ?  En tout cas la suppression de la prise en compte des officiels de table de marque fait grincer des dents et devrait entraîner certaines démissions chez les OTM.

Une autre page de l’histoire du club se tourne avec le passage de témoin entre Patrick LEFEBVRE et Jean-Pierre BONAL au poste de Président, et les démissions du Bureau de Chantal LEFEBVRE, Pascale MATHIEU, Maryse CODRON et Jean François MATHIEU. Un hommage leur est rendu lors de l’Assemblée Générale du 11 juin 2006 au Breuil sur Couze.

SAISON 2006-2007

Il se passe toujours quelque chose à l’USI Basket et cette saison n’a pas dérogé à la règle, avec son lot d’émotions de joies, mais hélas également de peines.

Confiée à Daniel PERRIN l’équipe de Nationale 3 réussissait un début de saison prometteur en remportant le dernier tournoi de CEYRAT, mais la malchance frappait d’entrée avec la grave blessure au genou du capitaine Eric LEFEBVRE, éloigné des parquets pour l’ensemble de la saison.

Après une première phase chaotique, les basketteurs Issoiriens, attendus dans toutes les salles compte tenu de leur passé, se trouvaient en position de reléguable à la trêve avec 3 victoires et 8 défaites. Le premier match retour contre la belle équipe de PONT DE CHERUY, leader invaincu avec 11 victoires, allait sonner le début du redressement. Portée par un public en feu, les Issoiriens infligeaient une défaite de 20 points à des Isérois débordés. En inversant la tendance (8 victoires et 3 défaites sur les 11 derniers matchs), les hommes de PERRIN arrachaient une belle sixième place.

Dans la foulée des « anciens » (Michaël POMEL, Mathieu ERIC, Romain LHOSTE, Bruno LEFEBVRE, Olivier IMBERDIS, Anthony PITAUD), on notait la montée en puissance de Sébastien SALVIS et la révélation de Loïc DELAFORGE, le tout avec l’aide précieuse de Mathieu TIXERONT et de Romain BASSET, sans compter les piges de luxe du quadra Jean-François MATHIEU.

Du côté des résultats positifs, on pouvait se réjouir de la très belle deuxième place des Filles en Régionale 1 derrière MARECHAT, avec 14 victoires et 6 défaites, le maintien des équipes 2 et 3 garçons respectivement en Régionale 2 et régionale 3.

Trois formations allaient ramener des titres dans l’escarcelle de l’USI. Les cadets de Gérard SAVIGNOL, tout d ‘abord invaincus en championnat ramenaient le titre de Champions d’Auvergne pour la 4ème fois, les Minimes Filles de Cathy FAURE pour leur part se propulsaient également sur la plus haute marche du championnat d’Auvergne. L’équipe 2 filles arrachait le titre de championnes Honneur du Puy de Dôme, après une belle finale contre nos amis de SAUXILLANGES (41-33).

Les autre formations obtenaient les résultats ci-dessous :

  • Cadets 2 : Troisièmes en Honneur département (7V,7D)
  • Minimes garçons : Premiers en Honneur département (11V, 1D)
  • Benjamins : Quatrièmes en Ligue d’auvergne (4V, 6D)
  • Poussins : Troisièmes en Excellence Département ( 4V, 6D)
  • Minimes Filles 2 : Premières en Honneur Département (9V, 1D)
  • Benjamines : Premières en honneur Département (8V, 0D)
  • Poussines : Deuxièmes en honneur Département (9V, 3D)
  • Participation à de nombreux plateaux pour les mini-poussins et les babies.

A la fin de la saison, l’USI Basket comptait 217 licenciés et avait pu enregistrer la fierté de voir la labellisation officielle de l’Ecole de Basket et l’obtention du label club 2 étoiles décerné par la Ligue d’Auvergne pour le Centre d’entraînement Club du lundi, une nouvelle preuve de l’esprit formateur incrusté dans les gênes des dirigeants du club depuis trente ans.

S’agissant de ces dirigeants, les départs du bureau de juin 2006 étaient compensés par l’arrivée des dynamiques  Sylvie et Pascal MOIROUX, Sylvie prenant le difficile poste de secrétaire, pour épauler le nouveau Président Jean-Pierre BONAL. Christian BASSET, le Trésorier historique de l’USI Basket passait le relais à Martial GORCE, après de nombreuses années passées au club en qualité de bénévole.

Mais, après une année de répit, le destin funeste allait encore frapper de la manière la plus cruelle et de la manière la plus inattendue. Au mois de mars 2007, c’était notre amie Joëlle POMEL qui était victime d’un accident de la circulation sur la neige.

Après Jean Claude GOLEO, Gérard FOUILLIT, Aurélie BARD, Albert FUEYO (beau frère de Joëlle) et Jean Marc ALBISSON, il nous fallait encore endurer une nouvelle peine immense et une nouvelle injustice, qui touchait en plein cœur mon ami Michel (Président d’Honneur), ses trois fils Christophe, Fabien et Michaël, sa belle-fille Isabelle, tous licenciés au club, et tous ceux qui, de près ou de loin avaient connue cette femme au grand cœur.

 Saison 2007-2008

Comment ne pas commencer le résumé de cette saison 2007-2008 par la première place de la poule de championnat National Masculin  3 pour notre équipe fanion masculine ?  Première place synonyme d’accession au niveau National 2, niveau encore jamais atteint par le club malgré plusieurs années à flirter avec le haut de tableau de NM3.

Cette accession, qui fait la fierté de toutes les équipes dirigeantes historiques de l’USI Basket et qui couronne de nombreuses années d’efforts de joueurs fidèles au club depuis leur enfance, fait suite à une saison pleine de rebondissements et de suspens. En effet, les hommes de Daniel PERRIN qu’on ne donnait pourtant pas favoris cette année, ont su terminer le championnat en fanfare et profiter de l’effondrement de Beaujolais Basket   pour obtenir la première place à égalité de points avec Montbrison Basket, mais avec un petit point d’avance au goal-average particulier. Cet avantage si minime soit-il permet d’atteindre ce fameux Graal convoité  depuis des années et de façon plus anecdotique d’accéder à un quart de finale du championnat de France de NM3 perdu contre les Alsaciens de Kaysersberg.

Du coté des séniores filles, l’équipe 1 en restructuration après 5 départs ou arrêts en fin de la saison précédente termine en milieu de tableau de Régional 1 avec 9 victoires pour 9 défaites.

Chez les jeunes, l’écrasante domination des cadets invaincus depuis 2 saisons leur permet de rapporter un second titre consécutif de Champion d’Auvergne après une victoire de 30 points contre la JA Vichy en finale.

Nos benjamins sont également à mettre à l’honneur pour leur deuxième place du championnat d’Auvergne derrière le Stade Clermontois.

Saison 2008-2009

Que conclure du passage en championnat de National Masculin 2 pour notre équipe senior 1 qui a gardé son ossature de la saison précédente renforcée de 3 recrues ?

Une BELLE EXPERIENCE malgré la quatorzième et dernière place de la poule avec seulement 5 victoires.

Belle expérience d’avoir évolué à ce niveau, d’avoir découvert un basket différent, plus physique, plus rugueux, d’avoir côtoyé des joueurs quasi professionnels, d’avoir parcouru plus de 11000 km de l’ouest et du sud de la France en gardant la cohésion d’équipe malgré quelques défaites cuisantes…

Les joueurs de Daniel PERRIN puis de Stéphane LAUVERGNE peuvent être fiers de leur parcours et ont pour mission maintenant de poursuivre leur chemin en National 3 en intégrant progressivement de jeunes joueurs.

Du côté des SF1, une page se tourne avec l’arrêt ou le départ de plusieurs joueuses ainsi que l’arrêt après neuf saisons sur le banc de Laurent BOURRASSET. L’équipe est confiée à Cathy FAURE assistée de Daniel LETHUAIRE.

Saison difficile également pour les autres équipes séniores qui finissent pour la plupart en fin de classement de leur championnat respectif (avec 2 descentes en division inférieure).

Chez les jeunes, pas de titre, mais 3 deuxièmes places dans l’élite du basket Régional (cadettes, minimes garçons et benjamines) viennent attester du bon travail des entraineurs et joueurs de l’USI et augurent d’une embellie en séniores filles avec l’intégration déjà effective des cadettes en SF1.

Un autre motif de satisfaction est la mise en place réussie du pôle féminin encadré par les expérimentés Gérard SAVIGNOL et Laurent BOURRASSET pour faire travailler plus profondément les minimes et benjamines filles.

Malheureusement, le club est une nouvelle fois lourdement endeuillé par la disparition subite et cruelle de Max ROUX dirigeant fort apprécié, responsable très actif de l’équipe de sponsoring. Max aura, par sa personnalité et son dévouement, su développer l’équipe des partenaires toujours plus nombreux de l’USI Basket.

Après trois ans de présidence , Jean Pierre BONAL passe les reines du club à Thierry FERRAND. Séverine BOUCHICHE et Jérome COMPTE rentrent au bureau.

Saison 2009-2010

Une fois n’est pas coutume, ce résumé de la saison ne mettra pas en avant les résultats sportifs mais le formidable succès de notre pari un peu fou de transformer notre tournoi régional en un tournoi international.

En effet comment ne pas retenir comme événement majeur de la saison les 2 belles journées de printemps durant lesquelles 32 équipes benjamines et minimes venues d’Allemagne, d’Espagne, de Suisse et de tout l’hexagone se sont affrontées dans une ambiance sportive, conviviale et festive ? C’est un grand plaisir et une grande fierté d’avoir su mettre en place une organisation sans faille regroupant plus de 100 bénévoles à qui l’USI Basket doit cette réussite majeure reconnue par tous les participants.

Coté sportif, c’est une année de transition qui vient de s’écouler pour l’équipe 1 garçons de retour en National 3. Après un début de saison difficile lié au changement d’entraineur (Khalid GHARIB remplaçant Stéphane LAUVERGNE) à quelques départs et à l’intégration de nouveaux joueurs, l’équipe s’est bien ressaisie en deuxième phase de championnat pour conserver ses droits au championnat National.

Coté féminin, nouveau changement sur le banc. L’équipe est confiée à Gérard SAVIGNOL. Malgré 2 départs de joueuses majeures (compensé il est vrai par 3 retours au club), les séniores 1 ont obtenu un maintien mérité en championnat régional 1 après une saison courageuse.

Les jeunes benjamines et minimes garçons sont quant à eux à mettre à l’honneur pour leur récompense de vice-champions d’Auvergne.

A noter également cette année, la création de l’équipe « Les Ecureuils »  de basket adapté animée par Sylvie MOIROUX et au sein de laquelle les pensionnaires du foyer des Rivalières ADAPEI 63 prennent beaucoup de plaisir en s’adonnant au basket-ball.

Du coté des dirigeants, la transition s’est faite sans à-coup à la présidence du club entre Jean-Pierre BONAL et Thierry FERRAND. Pour la saison  prochaine, notre trésorier Martial GORCE a décidé de se retirer du bureau après plusieurs années de gestion saine de nos finances, il sera remplacé à son poste par Catherine PIOVESAN.

Nous ne pouvons pas conclure cette saison sans tirer notre révérence à Eric LEFEBVRE qui a décidé de raccrocher les baskets après plus de 10 ans de capitanat exemplaire de notre équipe masculine de National 3.

Saison 2010-2011

Une nouvelle saison éprouvante pour les seniors garçons 1 qui n’acquièrent leur maintien qu’à la dernière journée avec 10 victoires. Nombre de victoires qui habituellement aurait assuré un maintien confortable mais qui cette année, dans une poule particulièrement resserrée, n’a pas été suffisant pour terminer la saison sans pression.

Toujours coté garçons, notons avec satisfaction l’atteinte de l’objectif affiché depuis  quelques années de rapprocher le niveau des équipes 1 et 2. C’est chose faite avec l’accession au plus haut niveau Régional des seniors 2, cela devrait permettre de densifier l’entrainement et d’étoffer l’effectif.

Coté féminin, après un début de saison prometteur, les séniores filles 1 se sont un peu essoufflées mais ont réussi à redresser la barre pour se maintenir en milieu de tableau de championnat Régional 1 avec 11 victoires et 11 défaites.

Chez les jeunes, si seules les minimes filles vice championne d’Auvergne atteignent le sommet du basket Auvergnat, le travail de notre équipe encadrante de l’Ecole de Basket est à mettre à l’honneur.

En effet, l’obtention du label ECOLE FRANCAISE DE MINI-BASKET obtenu en juin 2011 et décerné par la FFBB est une formidable marque de reconnaissance de la qualité de notre formation et de l’accueil des plus jeunes joueurs et joueuses. Un grand BRAVO et un grand MERCI à tous les entraineurs et encadrants des équipes baby-basket, mini-basket, poussins et poussines.

Du coté des dirigeants, Séverine BOUCHICHE et Javier BALANA quittent le bureau. Ces départs sont compensés par les arrivées d’Olivier FLORENTIN, Alain PIGNOL et le retour de Marie Noëlle DABERT

Saison 2011-2012

Le nouvel entraineur de l’équipe seniors garçons 1, Mathieu DABERT, et ses joueurs ont du attendre la fin du mois de juin 2012 pour être assurés du maintien au niveau National.   En effet, avec 8 victoires (ce qui, dans les autres poules, aurait permis un maintien), l’équipe se place à la dixième place de sa poule synonyme de relégation au niveau Régional.

Meilleure dixième parmi les 12 poules du championnat, l’équipe va profiter d’un désistement pour conserver sa place en NM3.

Pour sa part, la jeune équipe seniors garçons 2 coachée par Fabien POMEL, pour sa première saison en Régional 1 a effectué un parcours de toute beauté se classant à la troisième place.

De bons résultats aussi pour les séniores filles de Gérard SAVIGNOL qui progressent d’année en année et terminent également sur la troisième marche du podium.

L’invincibilité de la nouvelle équipe séniores filles 3 est également à mettre au tableau d’honneur de la saison. Cette équipe créée cette année, composée en majorité de très jeunes joueuses bien épaulées par de plus expérimentées, a pour objectif de gravir rapidement les échelons et de s’aguerrir pour devenir rapidement le vivier de l’équipe 1.

S’agissant des jeunes, les minimes filles se distinguent en décrochant le titre de championnes d’Auvergne après une saison remarquable.

Les benjamines ne sont pas en reste en terminant vice-championnes d’Auvergne. Quant aux garçons ils obtiennent des places d’honneur respectivement 4eme et 3eme du championnat le plus relevé d’Auvergne.

Une belle année pour les jeunes, c’est un bon présage pour l’avenir conforté par la hausse continue des effectifs (+40% en 6 ans avec 272 licenciés).

Coté animation, outre la confirmation de l’attrait de notre tournoi international, la superbe cérémonie de labellisation de l’école de basket ainsi qu’un non moins formidable tournoi des petits rois ont marqué la saison et resteront gravés dans la mémoire collective du club.

Pour clôturer la saison, le club organise un déplacement à Roanne pour soutenir l’équipe de France féminine contre le CANADA.

Thierry FERRAND, après de nombreuses années passées au bureau comme membre, vice-président puis président passe la main et quitte le bureau. Jérôme COMPTE devient le nouveau président. Paul PRUVOT quitte le bureau, Fabienne FLORENTIN et Julien MONGEAL font leur entrée.

Saison 2012-2013

La fin d’un cycle !!!! La saison 2012-2013, sera à coup sûr marquée par la disparation de l’équipe 1 garçon en nationale 3 la saison prochaine malgré un maintien sportif. Malheureusement avec le départ de l’entraineur Mathieu DABERT, le départ pour diverses raisons de nombreux joueurs, les dirigeants ont pris la difficile décision de ne pas repartir en National 3 après 13 ans au niveau national. Une page se tourne….

Du coté féminin, l’équipe 1 prend une belle troisième place en intégrant de jeunes joueuses. L’équipe 2 composée de jeunes joueuses et  épaulée de plus expérimentées finie 2ème et accède en DF1. Cela permettra ainsi l’aguerrissement rapide de jeunes joueuses qui pourront ainsi intégrer dans les meilleures conditions l’équipe fanion.

L’équipe 2 garçons est restée un peu plus en retrait par rapport à l’année précédente et finie 6 ème. Malheureusement, l’équipe sera reléguée à cause de la descente de l’équipe 1.

Grosse satisfaction, avec la toute nouvelle équipe junior garçon coachée par martial GORCE qui s’est distinguée en finissant 3éme de régional 1.

Chez les jeunes, aucune équipe cadet et cadette n’a été engagé par un manque d’effectif. Les minimes filles se distinguent en terminant vice-championnes d’Auvergne après une saison remarquable. Les benjamines ont eu un peu plus de difficultés, elles terminent 4ème de régionale 1. Une décevante place due à de nombreuses blessures. Les minimes garçons ont eu aussi une saison difficile à cause des blessures. Les benjamins 1 et 2 ont réalisés un beau  parcours en terminant 1er du championnat interdépartementale1 et interdépartementale2. L’école de basket se porte bien, environ 100 enfants viennent s’ entraîner chaque semaine afin de progresser et préparer les plateaux ou les matchs.

A défaut des réussites collectives, de  nombreuses réussites individuelles, que sont les sélections «  Régionale », dans les 20 meilleures joueuses de la zone Centre  et leur  entrée au pôle Auvergne de 3 de nos minimes filles Elise SANDRE, Zoé PIGNOL, Laura BATIFOULIER, de 2 de nos minimes garçons Hugo MILOSEV et Jean-Armain KANE, de l’éclosion de Séverine en cadettes France à Beaumont, de la sélection de 4 benjamins au trophée des Provinces.

La satisfaction c’est aussi l’aboutissement d’un projet féminin qui voit enfin le jour avec l’engagement de nos minimes filles en championnat de France l’année prochaine.

N’oublions pas notre équipe des écureuils qui tous les 15 jours vient se faire plaisir à l’entrainement avec Javier et Sylvie.

Pour finir la partie sportive, la mise en place de l’opération basket école à sévigné depuis janvier 2013 et à saint rémy de chargnat en mai 2013. Cette opération est validée par la FFBB et le comité du puy de dôme, elle consiste à faire connaitre au primaire le basket-ball , Lucie MOIROUX encadre ces jeunes joueurs (environ 100 enfants ) une demi-journée par semaine.

Une nouvelle belle réussite de notre tournoi malgré le mauvais temps , du tournoi des petits rois grâce à l’investissement de tous les bénévoles du club.

Une nouvelle page se tourne aussi au niveau de la direction technique du club avec l’arrivée de Fréderic DUSSIDOUR à la place de Gérard SAVIGNOL.

Un nouveau cap est passé au niveau des licenciés: 303 licenciés fait de nous le plus gros club du Puy de dôme et le deuxième d’Auvergne.

Coté dirigeants, Julien MONGEAL nous quitte et Romain LHOSTE rentre au bureau.

Saison 2013-2014

Cette saison commence par une nouveauté au niveau du club : la journée de présentation à tous les licenciés voit le jour.

Le retour de l’équipe 1 garçons au niveau régional affecte tout le monde. L’équipe avec à sa tête Frédéric REVEILLERE termine 4éme, les blessures n’ayant pas aidé à un meilleur résultat.  L’équipe 2 quand a elle n’a pas réussi à se maintenir en RM2, cette équipe composée principalement de juniors et de seniors 1ères années évoluera l’an prochain en RM3. L’équipe 3 finit 9éme de départemental 1.

Du côté de l’équipe 1 féminine, pas de montée en nationale 3 mais une 4éme. Cette fin de saison marque également l’arrêt de Laetitia BERTIN et de Julie ROBIN coté joueuses et de Gérard SAVIGNOL au coaching. L’équipe 2 de Laurent BERTIN finie 1ère de DF1 avec une seule défaite. Une troisième montée en 3 ans permettra à cette équipe d’évoluer l’année prochaine juste au-dessous de l’équipe 1. L’équipe 3 finit 4éme de DF3.

Du coté des jeunes filles, les U20 sont vice-championnes d’auvergne régional 1. Les U15 ont une année un peu difficile, elles terminent 6ème de régional 2. Les U15 France terminent 5ème du groupe B. L’union ASM SCBF ISSOIRE s’arrête car pour la saison prochaine il y a une refonte du championnat de France avec regroupement de plusieurs clubs de la région clermontoise. Les U13 finissent vice-championne d’Auvergne interdépartemental 1

Du coté des jeunes garçons, les U20 terminent 3éme de régional 2. Les U15 réussissent une belle saison avec un titre de vice-champions d’Auvergne régional 1 à la clef. Les deux équipes U13  réalisent un beau parcours en terminant 1er du championnat interdépartemental 1 et 2éme en interdépartemental 2.

Comme chaque année en poussins, poussines, mini poussins et écoles de mini basket, nos éducateurs ont fait un travail remarquable tout au long de la saison,

Le sport adapté est en pleine évolution: Les écureuils ont réalisé une belle année sportive et sont champions d’Auvergne.

Enfin, l’équipe LOISIRS dont les membres sont de plus nombreux n’a pas pu développer son côté compétions puisque les matchs ont été peu nombreux cette année !

Cette année voit naitre une école d’arbitrage au sein du club, celle-ci étant dirigée par Jérôme SANDRE et Gérard TORD

La convention entre SEVIGNE, la mairie d’Issoire et L’USI basket évolue : L’école de SEVIGNE  ouvre sa section sportive de basket de la cinquième à la 3ème (filles et garçons).

L’opération Basket école se poursuit.  5 classes pour l’école de  SEVIGNE (127 enfants), 2 classes pour l’école du FAUBOURG (50 enfants) et 2 classes pour l’école de ST BABEL (45 enfants) ont pu en bénéficier cette année.

Notre tournoi international a été une nouvelle fois une grande réussite, nous avons su évoluer et améliorer notre tournoi côté sportif mais aussi logistique. Pour la troisième année consécutive,  le comité du Puy de dôme nous a confié l’organisation du tournoi des petits rois.

Cette saison, Laëtitia et Laurent BERTIN mettent en place un nouveau tournoi destiné aux U7 et U9: le tournoi d’halloween. Celui-ci sera une grande réussite.

Du mouvement au niveau du bureau avec les arrêts d’olivier et Fabienne FLORENTIN et les arrivées de Patricia CHAPUT, Valérie QUINET et Cécile HOBENICHE.

Saison 2014-2015

La saison commence avec le renouvellement de la journée de présentation à tous les licenciés. Elle commence aussi pour les entraineurs du club mais aussi de l’extérieur avec la venue de Fabrice SERANO (intervention sur la préparation physique chez les jeunes)

Côté sportif, Certains observateurs prédisaient à l’équipe 1 masculine de Romain LHOSTE une saison délicate. Il est vrai que l’effectif n’était pas totalement connu à l’intersaison. Des incertitudes professionnelles ou universitaires perturbaient le recrutement. Néanmoins un groupe de 8-9 joueurs était établi avant le coup d’envoi de la saison. Il était composé de deux trentenaires et de 7 joueurs n’ayant pas encore atteint le quart de siècle. Au terme d’une préparation studieuse, les issoiriens terminaient 3ème. L’équipe 2 quand a elle n’a pas résisté aux équipes de Rm3, elle évoluera l’an prochain en DM1. La descente affecte l’équipe 3. Une descente en DM2 malgré une belle saison.

Avec l’arrêt de plusieurs joueuses en fin de saison dernière, un renouvellement était obligatoire pour reconstruire un groupe compétitif au plus haut niveau régional. Le groupe repris par Laurent BOURRASSET allait être constitué :

  • des 4 rescapées (Emilie, Maurane, Rabia et Lucie)
  • de 2 retours au club (Florence et Séverine)
  • de l’intégration des juniores (Emma et Mathilde)
  • du retour en équipe une d’Isabelle
  • du recrutement de la Brivadoise Solène

Après une première phase difficile et une quatrième place, 3 victoires et 7 défaites, les filles étaient qualifiés en Régional 1.Les filles vont réussir une très belle deuxième phase et terminer au pied du podium, place inespérée au vue de la première phase. L’équipe 2 finit dernière de la première phase. Elles arrivent toutefois à se maintenir en terminant 5éme de leur poule de RF3.  L’équipe 3 est championne de DF3 et accède en DF2.

Les U20 filles finissent  3ème de  régional 1. Les U15 sont Vice-championnes Auvergne Régional 1 après une belle saison. Les deux équipes U13 terminent respectivement 6ème de régional 1 et 6ème en inter départemental 1

Pas de U20 en garçons mais le retour d’une équipe U17 qui termine 2éme de régional 2. Les U15 réalise une nouvelle fois une saison décevante en n’arrivant pas à se qualifier en championnat régional. Ils sont quand même champions en  inter départemental 1. Les U13 réalise un beau parcours et terminent 2ème en inter départemental 1

L’école de basket continue son travail de formation avec des éducateurs qui réalisent un travail remarquable. Le sport adapté après une belle saison est vice-champions d’Auvergne en division 2.

Les actions école d’arbitrage, convention avec la section sportive de SEVIGNE, l’opération basket école se sont poursuivies avec le même succès.

Une première au niveau du club en cette fin de saison avec un voyage à Mataro (Espagne) pour 5 équipes. Une aventure qui restera dans toutes les têtes de ceux qui ont eu la chance de la vivre.

Jérôme COMPTE quitte la présidence du club qui sera reprise la saison prochaine par Pascal MOIROUX. Jérome COMPTE et Romain LHOSTE quitte le bureau, Christophe POMEL et Corinne Mathieu le rejoigne.

Saison 2015-2016

Première année de présidence pour P. MOIROUX. J. COMPTE se consacre au sponsoring. Ch. POMEL et C. MATHIEU intègrent le bureau.

Une année marquée une fois de plus par l’implication des bénévoles toujours aussi dévoués et présents sur les différentes manifestations (sportives et extra sportives)

Le club offre le plus de qualité technique possible aux joueurs par le choix et la formation des entraîneurs ainsi qu’en planifiant 2 entraînements par semaine pour toutes les équipes. Le nombre d’équipes engagées en championnat est de 13 chez les jeunes et 6 chez les séniores d’où quelques inquiétudes en début de saison pour l’encadrement et l’organisation des week-ends. Grâce à l’investissement d’un bon nombre de licenciés (ou non) la saison a été réussie. Bravo et merci à tous.

Comme chaque année et encore mieux cette année 2016 le tournoi international connaît un succès et une notoriété et ce dès l’ouverture des inscriptions d’où une augmentation des équipes (38): rendez-vous incontournable pour le club, cette manifestation s’est déroulée magistralement.

L’aspect sportif : Nos équipes séniores se maintiennent toutes à leur niveau avec une satisfaction pour l’équipe 2 garçons qui stoppe la spirale de relégation. Les garçons ont travaillé avec un effectif réduit. Notons les arrêts de M.DELANGHE et M.MOIROUX pour raison professionnelle, de M.ERIC dernier joueur issoirien en activité de l’épopée en national qui souhaite mettre fin à sa carrière de joueur. Il souhaite s’engager dans l’équipe dirigeante témoignant ainsi son attachement à son club formateur. Pour les filles ce sont de jeunes joueuses qui sont sollicitées et se voient offrir une chance d’intégrer le groupe, l’équipe termine 4ème de pré-national. Chez les jeunes, les 3 équipes U13F sont à l’honneur en remportant chacune le titre dans leur catégorie (R1, ID1 et Id2) et les U13G sont vice-champion de R1.

Notre directeur technique souligne à la fois le travail et l’engagement des formateurs: l’ensemble des équipes 1 en jeunes a évolué en championnat régional. Félicitations aux entraîneurs et aides

La Convention de partenariat : section sportive basket collège Sévigné se poursuit avec R. LHOSTE comme entraîneur. Cela permet à certains de nos jeunes d’avoir des séances supplémentaires pour travailler leurs fondamentaux.

L’Ecole de basket voit ses U11 filles et garçons atteindre chacun les 1/4 de finale de la Coupe du Puy-De- Dôme. Les U9 regroupent une quarantaine d’éléments, ceux-ci ont participé à différents plateaux. Une équipe sera engagée en championnat la saison prochaine. Les U7 regroupent une trentaine d’enfants, ceux-ci ont été engagés sur plusieurs plateaux.

L’opération basket école (OBE) s’est poursuivie cette année dans 5 écoles pour 246 enfants

Quant à nos protégés les Ecureuils (au nombre de 22) ils sont assidus aux entraînements. Certains ont même rejoint le fidèle groupe loisir du samedi matin.

L’Ecole d’arbitrage (ETOF), sous la houlette de J. SANDRE fonctionne bien. Elle attire bon nombre de nos jeunes licenciés. Les catégories U13 à U17 ont été désignées sur des rencontres U11 pour se familiariser à l’arbitrage. Bonne initiative à reconduire.

Des formations E-marques (nouvel outil feuille de marque) ont été assurées par B. SAUVADET. Il faut s’y mettre : avis aux amateurs !!

Le Groupe animation, orchestré par E.COMPTE cette année a été présent toute la saison : buvette – fête d’Halloween – loto – tournoi – AG -concours de pétanque – soirée « beaujolais nouveau » ….

Point vitale de toute association : ses finances. Notre budget est bien maitrisé et s’équilibre.

Pour terminer ce bilan quelques félicitations individuelles complémentaires à celles adressées à notre collectif.

T. CEYRAT : diplôme d’arbitre départemental

N. HOBENICHE : arbitre club U13 à U17

B. VIALLARD, X. JAMIN, T. CEYRAT: diplôme d’entraîneur initiateur

De 2017 à nos jours

Oui, elles l’ont fait.

La saison 2016/2017 se termine en apothéose.

Quel bonheur de retrouver une place en National.

Ce n’était pas l’objectif en début de saison. Laurent visait une place sur le podium (peut-être un peu plus au fond de lui-même )…..Surtout après l’Open où beaucoup de clubs  nous voyaient déjà en National 3. Mais le rival Vichyssois est là, bien présent, motivé, ambitieux. Les 2 rencontres contre le favori à la montée vont tourner en faveur de nos protégées. Nous ne détaillerons pas le match aller en terre Bourbonnaise (victoire d’un petit point, à l’ultime seconde), nous n’évoquerons pas non plus la sévère défaite de nos filles à Maréchat (seule défaite en deuxième phase). Nous nous arrêterons qqs instants sur ce l’on peut appeler la finale du championnat régional pour l’accession au championnat national. Le Samedi 06 Mai le mot «montée » n’était plus tabou, il fallait maintenant concrétiser sur le terrain.

            Samedi 06 Mai  2017  ISSOIRE  – VICHY  Gymnase Counil

Le gymnase est plein comme un œuf, bouillant. Pour certains (les plus anciens) des souvenirs remontent….L’école de basket assure l’animation. Les banderoles, les tam-tams …Même les tambours adverses nous rappellent la salle P. Colomb…. Le match va se dérouler sous une tension immense. Comme au match aller Vichy est devant à la mi-temps sur le score de  25 à 19. Au retour des vestiaires l’équipe locale va réagir pour recoller au score. Les défenses se rendent coup pour coup et la tension est à son comble.  Difficile de prévoir l’issue. Mais on sait que nos petites bleues n’aiment pas perdre…

                                               Score final : 36  –  34.

Certes petit score mais quelle incidence pour ISSOIRE. Ce niveau manquait au club. Cette accession est la récompense du travail fourni par les joueuses et le staff sans oublier tout ce qui a été mis en place et réalisé ces dernières années. Le Président MOIROUX espère que cette montée va redonner de l’élan au club par les ambitions, les partenaires, l’engagement des bénévoles…… Bonne saison en championnat de France.

L’ensemble des équipes séniores réalise une belle saison où elles se classent entre les premières et 5ième places synonymes de montée ou de maintien.

Toujours chez les filles la dynamique de l’équipe première a profité à la réserve qui évoluera de nouveau en Régionale la saison prochaine

L’équipe 3 ne voulant pas être en reste devient championne départementale DF2 et monte en Pré-Régionale

Les séniors garçons s’étaient fixé un podium dans ce championnat de Pré-national. Une préparation sérieuse validait cette ambition, mais la marche fut difficile à atteindre faute d’entraînements réguliers et sérieux. A l’arrivée une 5ième place certes honorable mais décevante pour le groupe et son coach Romain.

L’équipe réserve en DM1 a alterné le chaud et le froid .Elle intégrait des jeunes montant de U17.

En terminant 2ième attaque et 3ième défense de leur poule les SG2 se classent  4ième sur  l’ensemble du championnat de Pré régionale et montent en Régionale 3 (repêchage au ranking).

L’équipe SG3 composée d’anciens, de plus jeunes et de quelques membres de l’équipe loisir a effectué une bonne saison. Toujours aussi déterminés les garçons terminent 3ième  du championnat DM2 avec 16 victoires et 6 défaites et montent en Pré-Régionale.

Chez les jeunes : U13, U15, U17 c’est une satisfaction de voir toutes nos catégories en championnat région R1 ou R2. Cinq équipes ont joué les demi-finales et trois (U15F, U15G et U13F) les finales régionales malheureusement sans titre.

Les équipes U11F et U11G ont pu de par leurs résultats participer à la Coupe du Puy De Dôme. Les filles sont allées jusqu’en quart et les garçons en demi.

La catégorie U9 comptait cette année 53 enfants répartis sur 3 créneaux le mardi soir ou le samedi matin. La catégorie plateau a participé à des rassemblements. Une équipe était engagée en championnat. Habitués à la gestuelle de l’arbitre, au partage, et à l’engagement physique ces jeunes sont prêts pour jouer en U11.

Des plateaux sans compétitions réelles se sont déroulés durant la saison pour les U7.

12 filles et 27 garçons sont venus de façon régulière les samedi matins apprendre les bases du basket.

L’équipe de basket adapté est composée de 18 joueurs de différents niveaux. Pas de championnat régional cette année mais une participation à des stages organisés par la Ligue de basket adapté  pour  mieux appréhender les bases.

La section sportive de Sévigné a participé avec les U15G au tournoi final des championnats UNSS dans les LANDES.

Fred DUSSIDOUR termine son mandat de directeur technique. Merci pour son apport durant ces 4 années.

Pour la saison prochaine une nouvelle organisation sportive des jeunes :

La semaine sera découpée différemment afin de permettre aux enfants de progresser en fonction de leurs besoins :

  • Un créneau « équipe »
  • Plusieurs créneaux « perfectionnement »
  • Des créneaux  « match »

Le but est de permettre des entraînements avec des contenus à la fois plus techniques et plus proches des réalités.

Notre budget pour la saison est bien maîtrisé et s’équilibre. Merci à la Mairie d’Issoire, à l’USI, aux différents sponsors et à l’équipe « Animation ». Piloté par A. COSTELLA ce groupe a œuvré dans les domaines extra sportifs (buvettes – crêpes – pétanque –  féminin tournoi Halloween – loto – open de Janvier – plateaux, rencontres AURA – … et le grand événement de fin de saison : le tournoi international du club avec cette année 38 équipes)